La Loi sur la gestion financière des Premières Nations (LGFPN)

Entrée en vigueur le 1er avril 2006, la Loi sur la gestion financière des Premières Nations (LGFPN) est composée de dispositions législatives facultatives pour les Premières Nations. La LGFPN a mis en place 3 institutions des Premières Nations servant à développer des outils modernes pratiques qu’utilisent déjà d’autres niveaux de gouvernement au Canada, et à les fournir aux gouvernements des Premières Nations.

Voici les 3 institutions de la LGFPN :

L’objectif de la LGFPN est de s’attaquer aux obstacles auxquels se butent les Premières Nations lorsqu’elles tentent d’attirer des investissements sur leurs terres. Parmi ces obstacles, on compte les suivants :

La LGFPN s’attaque à ces obstacles en fournissant un cadre institutionnel grâce auquel les Premières Nations peuvent, sur une base similaire à celle qu’utilisent les autres gouvernements au Canada, accéder au financement qu’offre le marché financier pour faire face aux besoins de leurs infrastructures. De plus, la LGFPN fournit aux Premières Nations des outils qui améliorent leur reddition de comptes et leur transparence, augmentant ainsi la confiance des investisseurs et la qualité des renseignements et rapports financiers.

» Cliquer ici pour lire le texte intégral de la LGFPN

» Cliquer ici pour voir la liste des Premières Nations participantes conformément à la LGFPN